Obsessions, Tocs

Ce que nous pensons peut être source de nombreuses souffrances. Souvent, les pensées transitent dans nos têtes en fonction du contexte ou de notre humeur.

Faire la police ou censurer nos propres pensées est une tâche difficile, qui est vouée à l’échec. Le contrôle absolu de nos pensées est impossible et inutile. Il n’y a pas de « bonnes » ou de « mauvaises » pensées. Vous n’êtes pas le contenu de vos pensées! Intellectualiser, faire des suppositions, préparer … et je suis paralysé. Si vous voulez savoir, agissez. Donnez-vous l’occasion d’apprendre de vos erreurs. Laissez les choses s’écouler, observez, vivez, écoutez.