Phobies

Nous protéger contre des catastrophes potentielles peut paradoxalement nous faire beaucoup de mal.

Il est absolument judicieux de prendre des mesures pour éviter des situations dangereuses. Pris à son extrême et de façon rigide, cela peut devenir une grande souffrance et un handicap notable. Avoir peur est compréhensible. Avoir comme objectif de ne pas ressentir la peur conduit à une gestion pathologique.

Je peux donc avoir peur d’un accident d’avion et continuer à prendre l’avion en m’abandonnant à la probabilité minimale d’un accident et en acceptant que le vol sera sans aucun doute désagréable et que j’aurai des peurs incontrôlables, de l’anxiété et des images de scénarios catastrophes.

Éviter, c’est renforcer la peur et rendre l’incapacité réelle. Faire face sans aide et accepter une sage dose de risques et d’incertitude nous permettra de mieux vivre. Pas sans peur mais mieux! Au contraire, utiliser la peur comme critère pour faire ou ne pas faire quelque chose rendra notre vie toujours plus étroite et nous poussera vers un endroit vide de sens que nous n’avons pas vraiment choisi.

Phobies peurs psychologue Barcelone